Silver-beauty : pourquoi les femmes de plus de 50 ans sont désormais les plus belles ?

You are here:-, Etre inspiré-Silver-beauty : pourquoi les femmes de plus de 50 ans sont désormais les plus belles ?

Silver-beauty : pourquoi les femmes de plus de 50 ans sont désormais les plus belles ?

Le jeunisme est bel et bien révolu. En 2015, l’actrice américaine Sandra Bullock, âgée de 50 ans, était élue “femme la plus belle du monde” par le magazine People. En 2017, c’était au tour du célèbre calendrier Pirelli de mettre en avant la beauté Silver avec des clichés sublimes de Nicole Kidman, Charlotte Rampling et Julianne Moore.

Les quinquas ont la cote. Mais quel est leur secret de beauté ?

 

L’âge, une notion relative

On peut reconnaître trois sortes d’âge :

L’âge chronologique tout d’abord. On ne peut rien pour l’arrêter ou le ralentir, il faut donc commencer à l’accepter le plus vite possible.

L’âge biologique, lui, peut être en partie contrôlé/retardé. Le vieillissement du corps peut en effet être en partie maîtrisé par une bonne hygiène de vie, à commencer par le souci d’une  alimentation saine et équilibrée et la pratique d’un sport adapté.

– Mais c’est sur l’âge psychologique que nous avons le plus de prise.  La femme d’aujourd’hui doit travailler, gérer son foyer et rester au top physiquement. Une pression qui ajoute du stress et de la fatigue, accélérant immanquablement les effets du vieillissement.

 

Et si la beauté n’avait pas d’âge ?

En terme de marketing, s’il y a bien un écueil à éviter c’est celui qui consiste à faire passer les Silvers, ces femmes de 50 ans et +, pour de vieilles ménagères. En effet, 92% des 45-60 ans déclarent se sentir jeunes dans leur tête. En moyenne, les femmes françaises ont le sentiment d’avoir 13 ans de moins et 65% considèrent que cela se répercute sur leur apparence.

Se sentir jeune, c’est donc le premier pas pour paraître jeune et se trouver belle.

Il faut dire qu’avoir 50 aujourd’hui n’a pas le même sens qu’il y a quelques années. En 60 ans, hommes et femmes ont gagné 14 ans d’espérance de vie, mais ils ont surtout rajeuni. Car, si ce chiffre est en grande partie dû aux progrès de la médecine, l’amélioration des conditions de vie et de travail y sont aussi pour beaucoup. Globalement, on est bien moins marqué physiquement à 50 ans qu’on ne l’était il y a 30 ans. Et ce ne sont pas Naomi Campbell ou Claudia Schiffer qui diront le contraire !

 

Balsamik, un cas de marque réussi

Le site de mode en ligne lancé en 2014 a su cibler avec succès les femmes de plus de 40 ans en se basant sur un insight simple “on aime toujours la mode, mais c’est la mode qui ne nous aime plus !”. L’idée de la marque est de proposer des vêtements adaptés à toutes les femmes grâce au concept de morpho-mode tout en mettant en avant la face jeune et rebelle de leur cible, ces “quinqu’ados”, épanouies, connectées qui rêvent de liberté et de séduction.

Grâce à sa campagne moderne et joyeuse, la marque a su casser les codes. Un effort très remarqué dans le monde de la com’ puisqu’en 2014, Balsamik a remporté la médaille de bronze du grand prix Effie France pour la meilleure campagne dans la catégorie mode/accessoire.

 

Epanouie is the new sexy

Cette même année, la marque est allée encore plus loin en commandant une étude sur l’image de la femme quinquagénaire à l’institut de sondage Ipsos. Il en ressort qu’aux yeux de toutes les femmes, la quinqua seraient le nouveau modèle de féminité : bien installée dans sa vie professionnelle, jouissant d’une situation financière stable et d’une plus grande liberté consécutive au départ de ses enfants. Femme accomplie et épanouie, elle est perçue comme plus jeune, plus belle, plus sexy et plus apprêtée que les cinquantenaires des années 80.

 

Les femmes d’influences, ces nouvelles égéries

Une tendance qui se retrouve de plus en plus dans les médias, en France comme outre-Atlantique. En témoignent donc le sacre de l’actrice américaine quinqua, Sandra Bullock, élue “femme la plus belle du monde” par le magazine People ou la séléction du calendrier Pirelli pour son millésime 2017. En effet, la marque qui exposait habituellement des mannequins dévêtues et longilignes, moulées dans les standards de la mode, a opéré un revirement depuis quelques années. L’an dernier, son choix s’est porté sur des actrices de renommée internationale, choisies pour leur beauté naturelle et leur influence. On y découvre entre autre l’actrice australienne Nicole Kidman (50 ans), Julianne Moore (57 ans), Charlotte Rampling et Helen Mirren (71 et 72 ans). De quoi être encore plus en phase avec le marché de la voiture neuve, qui lui aussi a pris quelques rides.

 

Plus de doute, aujourd’hui, les plus belles femmes sont Silvers ! Une bonne source d’inspiration pour les marques sur cette nouvelle cible en plein développement…

 

2017-12-11T16:11:34+00:00